• Tristan MENERET

3 façons d'utiliser l'impact territorial dans sa communication institutionnelle

La communication institutionnelle est un élément essentielle à l'entreprise pour partager avec ses clients, prospects et investisseurs certaines données financières et extra-financières.

La communication institutionnelle regroupe l'ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l'image d'une institution, d'une entreprise ou d'une organisation vis à vis de ses administrés, clients et différents partenaires. Elle se distingue classiquement de la communication de marque dans la mesure où c'est l'organisation qui est promue et non directement ses produits ou services.

(source : Définition Marketing)


Comment l'impact territorial s'inscrit dans communication institutionnelle?

L'impact territorial représente l'impact d'une activité économique dans une zone géographique (une ville, un département, une région ou un pays) en termes d'emploi, d'économie et de fiscalité. La spécificité de cette démarche se trouve dans le calcul de indirect (impact chez les fournisseurs) et induit (impact secondaire dans l'écosystème) grâce à l'analyse des comptes sociaux des entreprises.



Les KPI issus de ces analyse permettent de construire des éléments de langage servant trois grandes thématiques:


1 - Communication de votre ancrage territoriale

L'impact territorial permet de mieux comprendre de manière directe (vos emplois, vos ventes et votre fiscalité) et indirecte (emplois, ventes et fiscalité de vos fournisseurs) dans quelle territoire votre impact est le plus important. Ces indicateurs sont précieux pour soigner une communication territoriale et produire des éléments de langage du type:

  • L'entreprise produit 100% de ses biens en Auvergne-Rhône-Alpes

  • 75% des achats de l'entreprise sont effectués à moins de 200km de son usine

  • 80% des emplois indirects sont générés en Charente-Maritime etc...

2 - Une demande de subvention / financement

Connaitre l'impact de son activité dans une zone géographique permet d'appuyer une demande de subvention grâce à une approche "ROIste". En apportant des indicateurs clés d'impact direct et indirect dans un département ou une région française, votre interlocuteur comprendra plus efficacement ce qu'il a à gagner à subvention ou financer votre projet.


3 - Alimenter un rapport extra-financier

La déclaration de performance extra-financière remplace le rapport RSE depuis 2017. Elle est ainsi rendue obligatoire pour certaines entreprises depuis les exercices ouverts au 1er septembre 2017. Les sociétés cotées (plus de 500 salariés, et un bilan supérieur à 20 millions d’euros, ou un chiffre d’affaires supérieur à 40 millions d’euros) et les sociétés non cotées (plus de 500 salariés, et un bilan ou un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros) doivent s'y soumettre à chaque exercice fiscal. Les indicateurs d'impact territorial renforcent les critères ESG/RSE de l'entreprise en abordant l'emploi, l'économie et la fiscalité de manière fiable et géographique.


Vous souhaitez en savoir plus sur les bilans d'impact territorial ? Parlez à l'un de nos experts